Menu Fermer

TOUT SAVOIR OU PRESQUE SUR LE BILAN DE COMPÉTENCES

Le bilan de compétences permet de prendre un temps pour soi, temps essentiel pour vous permettre d’analyser vos compétences professionnelles et personnelles, ainsi que vos aptitudes et nos motivations afin de trouver projet d’évolution professionnelle.

Votre bilan doit être un vrai tremplin pour votre future carrière.

Pourquoi faire un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences permet de faire un point sur votre carrière afin de vous aider à définir un projet professionnel cohérent qui peut nécessité de valider un projet de formation pour faciliter votre reconversion.

Le bilan de compétences permet de faire un point sur votre carrière afin de vous aider à définir un projet professionnel cohérent qui peut nécessité de valider un projet de formation pour faciliter votre reconversion.

Il est souvent lié une envie d’évolution de poste ou d’orientation vers un autre métier. Tout au long du bilan de compétences,  je vais vous aider à valoriser votre expérience et votre profil pour certains postes, quelques soient votre âge, votre statut ou votre niveau d’études.

Réalisé pendant ou en dehors du temps de travail, le bilan de compétences garantit la totale confidentialité de votre démarche, même si votre employeur est commanditaire du bilan.

Qui peut faire un bilan de compétences ?

Vous pouvez bénéficier d’un bilan de compétences, si vous êtes :

  • salarié du secteur privé, en contrat à durée indéterminée ou déterminée ;
  • demandeur d’emploi : la demande doit être faite auprès de Pôle emploi, de l’APEC ou de Cap emploi ;
  • salarié du secteur public (fonctionnaires, agents non titulaires…) : textes spécifiques mais dans des conditions similaires aux salariés (congé de 24h, etc.).

Deux cas de figure

Votre bilan de compétences est à votre initiative :

Vous pouvez mobiliser vos droits formation (Le fameux CPF), et le faire en dehors du temps de travail. Vous n’êtes  pas tenu d’informer votre employeur.

Si non (sur temps de travail), vous devez demander l’accord préalable de l’employeur selon les règles propres à l’utilisation de ces droits formation.

Voilà les conditions :

  • SI vous êtes un salarié en CDI : il faut justifier de 5 années de salariat, consécutives ou non, dont 12 mois au sein de l’entreprise dans laquelle vous êtes actuellement. (si vous avez déjà fait un bilan il faut attendre 5 ans pour pourvoir en faire un nouveau) ;
  • Pour un salarié en CDD : il faut justifier de 24 mois de salariat, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

Votre bilan est à l’initiative de votre entreprise :

Le bilan de compétences ne pourra être réalisé qu’avec votre consentement. Vous signerez  alors  une convention tripartite avec  votre employeur et l’organisme prestataire de bilan, que vous aurez choisi.

La convention précise alors les objectifs, le contenu, les moyens, la durée et la période de réalisation, et les modalités de réalisation, les modalités de remise des résultats détaillés et du document de synthèse ainsi que le prix et les modalités de règlement du bilan.

Vous disposerez alors d’un délai de 10 jours pour faire connaître votre acceptation en restituant la convention signée, et  sans réponse au terme de ce délai vaut refus.
Ce refus ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement. Lorsque le bilan de compétence est réalisé sur le temps de travail, il est assimilé à l’exécution normale du contrat de travail. ⚠️  Dans ce cas le coût du bilan est à la charge de l’employeur, sauf dans les cas où les droits formation sont mobilisés.

Quelles conditions vous donne accès au bilan de compétences

  • Si vous êtes intérimaire : 5 ans d’ancienneté sont demandés avec 2 028 heures pour l’entreprise de travail temporaire concernée par la demande. Si vous restez dans la même branche en tant qu’intérimaire durant 3 ans, avec 1 an dans l’agence de travail temporaire actuelle, vous pouvez obtenir un bilan.
  • Si vous êtes salarié du public : depuis 2007, le droit à la formation permet de prétendre à un bilan professionnel avec 10 ans de service. Cette démarche s’inscrit alors dans la perspective d’une évolution géographique ou professionnelle.
  • Si vous êtes demandeur d’emploi : un bilan est accessible à partir de 3 ans d’expérience professionnelle. Il concerne les personnes de moins de 55 ans, au chômage depuis plus de 6 mois.
  • Si vous avez plus de 45 ans : à cet âge, vous accédez automatiquement à votre demande. Une ancienneté de 20 ans déclenche aussi ce droit.

Comment fonctionne le bilan de compétences

Lors de votre bilan vous allez vivre obligatoirement trois phases. Le temps consacré à chaque phase est variable selon les actions conduites pour répondre à vos besoins.

Une phase préliminaire :

Cette étape, qui se déroule sous la forme d’un entretien découverte, a pour objet de :

  • confirmer votre engagement dans la démarche ;
  • définir et analyser la nature de vos besoins ;
  • informer sur les conditions de déroulement du bilan et les méthodes et techniques mises en œuvre.
  • Vous permet de choisir le consultant avec qui vous voulez entamer cette démarche.

Cette phase préliminaire ne vous engage pas, vous pourrez confirmer votre choix quelques jours plus tard, via la plateforme CPF.

Une phase d’investigation :

Cette étape vous permet :

  • d’analyser vos motivations et intérêts professionnels et personnels ;
  • d’identifier vos compétences et aptitudes professionnelles et personnelles et, le cas échéant, d’évaluer vos connaissances générales ;
  • de déterminer vos possibilités d’évolution professionnelle.

Une phase de conclusion :

Cette étape vous permet au travers d’entretiens personnalisés de :

  • prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d’investigation ;
  • recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d’un projet professionnel et, le cas échéant, d’un projet de formation ;
  • prévoir, le cas échéant, les principales étapes de la mise en œuvre de ce projet.

 Un entretien de fin de bilan:

Cette étape, a lieu 6 mois après la fin du bilan et vous permet avec le consultant de remettre en perspective les projets issus du bilan :

  • Quelles sont les avancées ?
  • Quels sont les éléments qui ont freiné la réalisation du projet et comment y faire face ?
  • Comment conserver intacte votre détermination ?

Durée du bilan de compétences

La durée du bilan de compétences varie selon le besoin de la personne. Elle ne peut cependant excéder une durée maximum de 24 heures (heures en présentielle et heures de travail personnel), et se répartit généralement sur plusieurs semaines. Je recommande une durée entre 2/ 3 mois et maximum 6 mois.

Quels sont les clés du succès d’un bilan

  • Importance du choix du consultant. J’établis pendant les rencontres un climat de confiance,, de bienveillance et d’écoute, qui est essentiel à la réussite du Bilan.
  • Vous devez être disponible mentalement, ne faites pas un Bilan en période de surcharge professionnelle ou personnelle.
  • Le Bilan demande du travail personnel, il faut donc que vous puissiez le réaliser (compter entre 7 et 10h de travail personnel : travaux sur vos talents, compétences, motivation tests de personnalité…)
  • Être motiver : non seulement pour réaliser les travaux, mais pour aller à la découverte de vous-même. Un important travail d’introspection est réaliser durant la première phase, ce travail va vous permettre non seulement d’analyser vos succès mais aussi vos échecs  ainsi que les difficultés que vous avez pu rencontrer sur l’ensemble de votre parcours (inclus le choix de votre formation). Ce travail peut parfois être compliqué, néanmoins cette démarche et le recul qu’elle implique s’avère indispensable pour pouvoir optimiser les chances de trouver la voie qui vous correspond.

Quels sont les financement possible d’un bilan

Le Bilan de compétences n’est pas gratuit, mais il existe différents dispositifs qui vous permettent d’obtenir un financement :

  • Récemment, le Bilan de compétences a été rendu éligible au Compte personnel de formation (CPF).  Vous pouvez gérer votre compte CPF depuis la plateforme moncompteformation.gouv.fr. Si vous êtes demandeurs d’emploi vous pouvez également utiliser votre compte pour faire un Bilan.
  • Le Bilan de compétences peut aussi être financé par le Plan de développement des compétences de l’entreprise. Dans ce cas, le Bilan est souvent à l’initiative de l’employeur qui propose au salarié de faire un Bilan. Le salarié n’est pas dans l’obligation d’accepter et les conclusions du Bilan ne sont pas communiquées à l’employeur.
  • Lors d’un licenciement pour motif économique, l’entreprise doit proposer à l’employeur un congé de reclassement, pendant lequel il peut faire un bilan.
  • Vous pouvez aussi faire une demande de financement auprès du Fongécif, qui prendra en charge une partie ou la totalité à hauteur de 24 heures de prestation maximum.
  • Enfin, que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, vous pouvez financer le Bilan de compétences par vos propres moyens, ou en complément de votre CPF si ce dernier n’est pas suffisant.

En conclusion

Un bilan de compétences est efficace, il est important que vous soyez à l’aise et en confiance à chaque étape du processus. Une fois le bilan réaliser, assurez-vous de rester dans la dynamique du Bilan et ne différez pas la mise en œuvre du plan d’actions.

Vous voulez faire un point téléchargez mon e-book qui vous permettra de faire un point sur votre vie et de mettre dès aujourd’hui en place des objectifs pour avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Don`t copy text!